Allégations d’agression sexuelle sur un mineur, Sillini : «L’enfant est victime d’une manipulation politique»

Le président du Conseil de l’Ordre des avocats d’Alger, Me. Abdelmadjid Sellini, a déclaré, mercredi à Tipasa, que le mineur (Ch. M.), à propos duquel des allégations d’agression sexuelle ont été répandues, est une «victime d’une manipulation politique qui ne présume rien de bon pour le pays», estimant que ces allégations «sont fausses».
«Cet incident du mineur (Ch. M.) comporte beaucoup de présomptions, ne présumant rien de bon pour le pays», a indiqué Me. Sellini, dans des déclarations à la presse, en marge d’une rencontre à l’École supérieure de la magistrature de Koléa, soulignant que l’adolescent a «nié», durant son interrogatoire par le juge des mineurs, en présence de sa mère et de deux avocats désignés par l’Ordre des avocats, «avoir été victime d’une agression sexuelle ou d’une forme de violence quelconque», en dépit de «l’insistance du juge durant cinq heures».

Sur le même thème

Multimedia