Élections législatives , ANIE : 4.653 listes de partis et d’indépendants recensées optent pour la candidature

Le président de l’Autorité nationale indépendante des élections (ANIE), Mohamed Charfi, a fait état, mercredi à Alger, de 1.755 listes de partis politiques et de 2.898 listes d’indépendants désirant se porter candidat aux élections législatives du 12 juin prochain.

Dans une conférence de presse qu’il a animée au siège de l’ANIE, M. Charfi a indiqué qu’ «à ce jour, le 7 avril, quelque 1.755 listes relevant de partis politiques agréés et 2.898 listes d’indépendants ont fait part de leur souhait de se porter candidat aux prochaines législatives, totalisant, ainsi, 4.653 listes». Pour ce faire, l’ANIE a remis «7.655.809 formulaires de souscription de signatures individuelles» pour les postulants, a-t-il soutenu. Pour les 58 wilayas, «1.739 listes de partis et 2.873 listes d’indépendants désirent se porter candidat, avec un total de «4.612 listes», tandis que «7.635.309 formulaires de souscription de signatures individuelles ont été remis», a-t-il fait savoir.
Au niveau des circonscriptions électorales à l’étranger, «16 listes de partis et 25 listes d’indépendants ont fait part de leur volonté de se porter candidat, avec un total de 41 listes, tandis que 20.500 formulaires de souscription de signatures individuelles ont été remis», a-t-il encore détaillé. Le même responsable a fait également état du nombre global des électeurs, lequel a atteint, à ce jour, 24.490.457 électeurs à l’intérieur et à l’extérieur du pays. Le nombre de dossiers de candidature ayant été retirés s’élève à 1.739, tandis que 359.000 dossiers ont été distribués à 13 partis. Sept (7) partis et 11 listes d’indépendants ont remis les formulaires de souscription de signatures individuelles à la délégation de l’ANIE à travers «10 wilayas», a indiqué M. Charfi, pour qui, ce chiffre «est de bon augure et prouve que l’opération progresse». L’ANIE a «mobilisé 357 délégués à travers les 58 wilayas, en vue de mener à bien l’opération de scrutin, a fait savoir M. Charfi qui souligne que l’ANIE «ne fait pas de distinction entre les régions du pays et veille à réunir toutes les conditions à même de permettre au citoyen d’exercer son droit électoral, dans le respect de la divergence d’opinion et de choix et dans le cadre de la pratique démocratique». Répondant à une question sur l’équité entre les deux sexes sur les listes électorales, le président de l’ANIE a affirmé que «la Loi a permis aux listes qui ne peuvent pas réunir cette condition de demander une autorisation auprès de l’ANIE et ce, avec des conditions précises sur lesquelles la même Autorité tranchera».

Sur le même thème

Multimedia